Tunisie – 22 plages labellisées «pavillon bleu»

L’été est synonyme de baignade pour les Tunisiens, amoureux de leurs plages bien que celles-ci ne soient plus aussi «resplendissantes». Il reste toutefois quelques coins qui méritent le détour. Et à ce titre, 22 plages ont obtenu le label de qualité «pavillon bleu», cet été.

plage-tunisie

Un chiffre en deçà de ce qu’on pourrait espérer sachant que la Tunisie possède 1300 km de côtes dont 600 km de plages (130 plages «officielles»). «Seulement 22 plages ont obtenu le label de qualité « ‘‘pavillon bleu’’, dont 12 plages publiques et 10 privées, exploitées par les hôtels», avait d’ailleurs indiqué Mahmoud Chihaoui, Directeur général de l’Agence de protection du littoral (APAL) lors d’une journée d’information, organisée, hier à Hammamet, à l’initiative de l’APAL et l’Association tunisienne de protection de la nature et de l’environnement.

Ces plages tunisiennes labellisées sont concentrées notamment au Cap Bon, au Sahel et à Djerba. Il s’agit des plages de Korba, Dar Allouche, Mansoura, Sidi Mansour et Hammam Ghezez dans les environs de Kelibia, Menzel Temime, Tazarka, Maamoura, Haouaria, Chebba, Bekalta et Djerba-Midoun.

Pour l’obtention de ce label, approuvé en Afrique seulement par trois pays ; la Tunisie (depuis 2008), le Maroc et l’Afrique du Sud, les plages doivent répondre à des critères écologiques dont la propreté de l’eau, la disponibilité des équipements sanitaires et de sécurité, des services de gestion des plages outre les services nécessaires aux estivants, précise l’agence TAP.

Pour l’été prochain, M. Chihaoui a annoncé, à cette occasion, que 15 plages ont présenté leurs candidatures pour l’obtention du label «pavillon bleu».
Le «pavillon bleu» est accordé pour une seule saison estivale, soit du 1er juin au 31 août de chaque année et à la demande des hôtels et entreprises chargées de la gestion des ports de plaisance.

C’est la Fondation pour l’Education à l’Environnement (FEE), basée au Danemark, qui octroie ce label. En Tunisie, l’association tunisienne de protection de la nature et de l’environnement et l’APAL sont les deux organismes chargés de la gestion de ce programme.

Dans le cadre de la propreté des plages, M. Chihaoui a indiqué, en outre qu’une enveloppe d’environ 1,5 million de dinars a été mobilisée pour le nettoyage de 130 plages tunisiennes.

Commentaires:

Commentez...