Après les dunes électroniques, la « Révolution Électro » sur la plage de Korbous : 30.000 jeunes attendus

Affiche revolution elctroAprès les dunes électroniques, la Tunisie accueillera un autre événement musical d’envergure. Du 12 au 15 juin prochain, sera, en effet, organisé dans une crique déserte du côté de Korbous (Cap bon), «Révolution Électro», un festival de musique électronique, qui devra voir la participation de près de 30.000 personnes, d’après César Saint-Ouen, président de «Croisières Jaune», société organisatrice de l’événement.

«Nous attendons 30.000 personnes, entre 25 Tunisiens et 5.000 européens. Notre objectif sur moyen terme est d’avoir 15.000 ou 20.000 personnes de l’étranger, et entre 20.000 ou 30.000 personnes tunisiennes, a déclaré Saint-Ouen, sur les ondes d’Express FM. Au fur et à mesure des années, on compte grossir l’événement. L’espace qu’on a choisi peut accueillir, par soir, 60.000 personnes à peu près. Donc, on a encore de la marge».

«C’est un dossier qui a cinq ans, qui a été monté en 2008, ensuite il y a eu la crise et la révolution en Tunisie, a-t-il ajouté. C’est sûr que les dunes électroniques ont ouvert une porte […] et donc le dossier est ressorti. Des gens à qui j’ai présenté le dossier et des sponsors m’ont dit que c’est le moment. J’ai vu la ministre Amel Karboul, qui est derrière cet événement, et aussi le ministre de la Culture, Mourad Sakli, qui va aussi nous aider. C’est le premier festival international qui va ouvrir la saison de la musique électro.»

Le lieu exact de l’événement n’a pas été encore dévoilé, mais ce qui est pour le moment annoncé, c’est qu’une crique déserte du côté de Korbous a été choisie pour accueillir l’événement.

«Nous on a choisi une crique déserte près de Korbous, où nous avons fait beaucoup d’événements privés […] L’endroit est accessible par voiture. On a un parking de 1.000 voitures, et un parking vip», a déclaré César Saint-Ouen.

Le logement sera, quant à lui, assuré notamment par des habitants de la région – dont les adresses seront disponibles sur le site web du festival – qui hébergeront, gratuitement, quelques festivaliers, et la plage de Port Prince, proche du lieu de l’événement, servira, aussi, d’espace de campement. Volet prix, le pass pour une seule soirée a été fixé à 40 dinars.

S’agissant des deejays qui animeront le festival, l’organisateur de l’événement a annoncé la venue de grands noms de la musique électro, ainsi que la participation de douze deejays tunisiens, qui sont «soit très connus, soit qui comptent musicalement et artistiquement». Le tout sera dévoilé le 1er mai prochain.

«On a beaucoup travaillé avec l’Office du tourisme à Paris. L’idée c’est de montrer une image différente de la Tunisie. Ça fait trois ans que les médias européens nous montrent des images négatives sur la destination. On pense que là c’est un coup de pied dans la fourmilière. Et on va montrer qu’en Tunisie on sait organiser des grands festivals et, en plus, on va montrer une image très jeune et très ouverte vers l’extérieur […] On va faire aussi venir beaucoup de médias».

Commentaires: