Les kidnappeurs du diplomate tunisien exigent la libération de djihadistes emprisonnés en Tunisie

MAELes kidnappeurs du diplomate tunisien Laâroussi Gontassi ont été identifiés, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi.

Ils appartiendraient à la famille de terroristes libyens arrêtés en Tunisie pour leur implication dans une opération terroriste à Rouhia (gouvernorat de Siliana), et condamnés à de lourdes peines de prison.

C’est le même groupe de kidnappeurs qui avait enlevé, en mars dernier, Mohamed Ben Cheikh, secrétaire de l’ambassadeur de Tunisie en Libye.

Mongi Hamdi a indiqué, sur les ondes d’Express FM, que ces kidnappeurs réclament, en contrepartie de la libération des deux diplomates tunisiens, la remise en liberté de ces terroristes.

Laâroussi Gontassi, conseiller de l’ambassade de Tunisie en Libye, a été enlevé hier matin, au centre de Tripoli. Cet enlèvement est le deuxième concernant un fonctionnaire tunisien employé de l’ambassade, après le kidnapping à Tripoli en mars dernier de Mohamed Ben Cheikh, secrétaire de l’ambassadeur de Tunisie alors qu’il conduisait sa voiture.

En Libye où le chaos sécuritaire règne toujours et où les autorités locales demeurent incapables à assurer la sécurité des représentations diplomatiques, ces enlèvements sont généralement perpétrés par des milices qui tentent d’obtenir la libération de Libyens détenus à l’étranger, d’après des sources diplomatiques en Libye.

Mardi dernier, c’est l’ambassadeur de la Jordanie en Libye, Fawaz Al Itan, qui avait été enlevé à Tripoli suite à l’attaque de son convoi par des hommes cagoulés.

Commentaires: