Un scandale financier impliquant de nombreux politiques, révélé par le journal Al-Chaâb

Youssef OueslatiLe journal Al-Chaâb a publié, aujourd’hui, un article dans lequel il révèle l’existence d’un scandale financier autour d’un don qatari de 75 millions de dollars soit environ 120 milliards de nos millimes.

Youssef Oueslati, auteur de l’article en question, a donné des précisions sur les ondes de Shems FM concernant ce scandale financier, ressemblant à l’affaire du don chinois de 1 million de dollar plus connu sous l’appellation de «SheratonGate».

Dans l’affaire révélée aujourd’hui, Youssef Oueslati, accuse le gouvernement Laarayedh d’avoir détourné ce don vers des associations proches de la Troïka. Il cite comme exemples, trois associations qui en ont bénéficié : l’association «Al Khairia Ettounssiya» présidée par le frère du secrétaire général du CPR, Imed Daimi ; l’association «Al Taaoun wal Tawasol Al Ijtimaii», présidé par Nejib Karoui, fils de l’ancien Premier ministre Hamed Karoui ; et l’association «Marhama» présidée par un membre du Conseil de la Choura du parti Ennahdha».

D’autres personnalités politiques seraient également impliquées selon le rédacteur en chef du journal puisqu’il cite également Sihem Badi, l’ex-ministre de la Femme ; Hamadi Jebali, l’ex-Premier ministre ; Nourredine Khademi, l’ex-ministre des Affaires religieuses ; mais aussi le président de la République Moncef Marzouki, qui «assistaient et suivaient de près les activités de ces associations».

L’origine de ce scandale vient du fait que le don n’aurait pas suivi les procédures habituelles et aurait été transféré vers une «caisse noire» mise à la disposition de ces associations caritatives à des fins politiques. Or, les directeurs ayant refusé de signer le déblocage de ces fonds en faveur des associations en question, cette somme serait actuellement gelée par le ministère des Affaires étrangères.

Commentaires: