Le souhait «capital» de Rached Ghannouchi !

Rached Ghannouchi (photo - letemps genève)Avant même sa diffusion ce soir sur France 24, quelques passages de l’interview accordée par Rached Ghannouchi retentissent sur la toile. Il appelle à la condamnation à mort des violeurs. Pour une fois, ses propos veulent être au diapason avec ceux qui s’opposent continuellement à lui !
Ainsi, Rached Ghannouchi est-il aussi foncièrement «mauvais» que ça, comme pourraient l’estimer certains ? Ou joue-t-il la carte des sentiments à propos du viol de la petite fille de 3 ans ? Ou est-il tout simplement en train d’exploiter politiquement un événement ?

Dans l’interview de France 24, le président d’Ennahdha s’est indigné face à la vague de viols que connait actuellement la Tunisie et s’est particulièrement penché sur le cas de la fillette violée à la Marsa, estimant que les violeur devraient se voir infliger une lourde peine allant jusqu’à se prononcer en faveur de la peine capitale.

Une manière d’affirmer ostensiblement que ses principes envers l’application de la peine de mort dans ces cas de figure ne sont, somme toutes, pas opposés aux souhaits des Tunisiens. Rached Ghannouchi surfe habilement sur cette vague d’indignation en montant au créneau pour afficher ses sentiments de colère et de révolte et montrer sa solidarité avec les familles des victimes, et par ricochet avec le peuple tunisien qui s’est, lui aussi mobilisé pour cette cause. Une manière ingénieuse de soutenir que finalement, les principes suivis par la majorité des Tunisiens ne sont pas très loin des siens, basés sur la Chariaâ.

Ghannouchi ne s’arrête pas en si bon chemin, il dénonce «l’ennemi» ! Son appel en faveur de la peine capitale contre les violeurs avait été lancé deux fois sur les ondes de Mosaique FM, et ce, depuis vendredi dernier. Dans ses dernières interventions Ghannouchi va plus loin dans sa croisade de com, en rendant indirectement les abolitionnistes (de la peine de mort) responsables de cette série inhabituelle de viols.

En effet, le leader d’Ennahdha a plusieurs fois martelé que «ceux qui se sont toujours exprimés contre la peine capitale se retrouvent aujourd’hui à l’exiger contre les violeurs». Une remarque relevée qu’il n’a pas hésité à exploiter en sa faveur en soulignant que «les abolitionnistes devaient aujourd’hui se fixer définitivement sur ce coup-là» !
Sans les nommer, les abolitionnistes ne sont-ils pas en majorité des libéraux, des laïques, et donc des opposants au Cheikh ?
Sur les réseaux, certaines réactions confirment le paradoxe ressentit suite au souhait «capital» de Sir Ghannouchi !

Tweets réactions, Ghannouchi- les violeur devraient se voir infliger une peine capitale, 01-04-13

Commentaires: