Envoi de jeunes dans les foyers de tension : 126 personnes visées par une enquête judiciaire

Le parquet a décidé de lancer une enquête judiciaire contre 126 personnes dans le cadre des réseaux d’envoi de jeunes tunisiens dans les foyers de tension.

Selon Mosaïque FM, parmi elles figurent des politiciens, des sécuritaires et des imams qui seraient impliqués dans l’embrigadement de jeunes tunisiens.

Notons que jusqu’à présent, dix personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire.

Il s’agit notamment de l’ancien député (Ennahdha) et homme d’affaires, Mohamed Frikha qui a été placé en garde à vue, lundi 12 septembre 2022 sur décision du Parquet auprès du Pôle judiciaire antiterroriste.

Le nom de Mohamed Frikha, ancien patron de la compagnie Syphax Airlines a souvent été évoqué dans l’affaire de l’envoi des jeunes vers les zones de conflit.

En 2017, la présidente de la commission d’enquête parlementaire sur les réseaux d’envoi des jeunes vers les zones de conflit, Leila Chettaoui, évoquait déjà les doutes qui planent autour de l’implication de lSyphax Airlines, dans l’envoi des jeunes.

Dans un reportage réalisé par la chaîne Al Arabiya en août 2017, la compagnie a été accusée d’avoir assuré 149 vols depuis l’aéroport Sfax Thyna vers l’Aéroport international Sabiha-Gökçen.

Commentaires: