Tunisie : I Watch fustige les « dérives » sécuritaires à répétition

L’organisation  » I Watch  » a dénoncé ce qu’elle qualifie de « répression » et « dérives » policières à répétition commises contre des jeunes, des militants et des journalistes.

Dans un un communiqué publié ce jeudi 8 septembre 2022, l’organisation estime que « l’impunité va contribuer à saper davantage la paix sociale, et à renforcer le sentiment d’injustice ».

I Watch souligne que « la période qui a suivi l’adoption de la Constitution a été marquée par le meurtre d’un jeune homme à Tinja dans le gouvernorat de Bizerte, quelques heures après son interpellation, une intervention policière musclée contre un jeune homme dans la Cité Intilaka, qui lui a causé de graves dégâts corporels, et le dernier en date est le meurtre d’un jeune homme, hier soir, dans la capitale, par un agent armé de la Douane ».

L’organisation ajoute à cela des « agressions barbares » perpétrées par les syndicats de sécurité contre les artistes et les créateurs.

Sur un autre plan, l’organisation a également fustigé, « la prise d’assaut du domicile du journaliste et militant politique Ghassen ben Khalifa et son arrestation arbitraire en violation des procédures et de son droit fondamental à se défendre en présence de son avocat ».

Commentaires: