131 mille Tunisiens ont postulé pour 400 offres d’emploi au Canada !

Ce chiffre en dit long sur la situation de la migration professionnelle en Tunisie. 131 mille Tunisiens ont postulé récemment pour seulement 400 offres d’emploi au Canada, devenu un rêve pour certains employés, travailleurs et étudiants tunisiens.

C’est Borni Salhi, le directeur général de l’agence nationale de coopération technique qui a révélé ce chiffre. S’exprimant sur les ondes de Shems FM, il a affirmé que les demandes de migration professionnelle explosent en Tunisie, alors que les raisons sont généralement économiques.

Jusqu’à juillet, l’agence est parvenue à assurer aux Tunisiens 1840 contrats de travail à l’étranger, soit une hausse de 74% par rapport à l’année dernière.

Parmi les postes demandés, explique-t-il figurent notamment l’enseignement secondaire, la médecine spécialisée, les techniciens, les ingénieurs, le marketing et autres.

L’exode des compétences tunisiennes continue à inquiéter plus qu’un, mais les autorités et les responsables font la sourde oreille. Médecins, ingénieurs, profs universitaires, étudiants et techniciens, tous quittent le pays en raison de la précarité des conditions dans lesquelles ils exercent, à la recherche d’un avenir meilleur.

Et sans aucun doute, ce sont les pays européens ou encore américains qui en bénéficient le plus, notamment la France et le Canada qui « absorbent » carrément ces compétences tunisiennes.

“Environ 3 mille ingénieurs quittent annuellement la Tunisie pour décrocher un travail à l’étranger avec des salaires allant de 2500 à 3000 euros par mois pour les débutants, en l’absence de conditions favorables du marché de travail tunisien, notamment des salaires mensuels variant entre 1000 et 1200 dinars,” a indiqué le président de l’Ordre des ingénieurs tunisiens (OIT), Oussama Kheriji.

Commentaires: