Wimbledon : Jabeur ou Rybakina, qui repartira avec son premier titre majeur ?

Ons Jabeur, Tête de série numéro 3 et numéro 2 mondiale, va affronter la Kazakhe Elena Rybakina, ce samedi 9 juillet, en finale de Wimbledon. Qui repartira avec son premier titre majeur ?

La n°.2 mondiale Ons Jabeur et la n°.23 Elena Rybakina entrent en terre inconnue. Les deux femmes sont les premières de leur pays à atteindre une finale de Grand Chelem.

Ons Jabeur, la Tunisienne de 27 ans, est entrée dans l’histoire du monde arabe et africain en tant que première femme de l’une ou l’autre région à se qualifier pour une finale de Chelem. Son parcours a fait la une des journaux en Tunisie et a enflammé les réseaux sociaux.

Un rôle précurseur

« Je veux aller plus loin, inspirer de nombreuses autres générations« , a récemment déclaré Ons Jabeur. « La Tunisie est connectée au monde arabe, est connectée au continent africain. Nous voulons voir plus de joueurs. Ce n’est pas comme l’Europe ou tout autre pays. Je veux voir plus de joueurs de mon pays, du Moyen-Orient, d’Afrique« .

« Je pense que nous n’avons pas suffisamment cru à un certain point que nous pouvions le faire. Maintenant, j’essaie juste de le montrer. J’espère que les gens s’en inspirent. »

Ons Jabeur assume son rôle d’exemple et veut soulever le trophée. Sa confiance actuelle et son tennis aussi atypique que varié pourraient bien le lui permettre.

« Je veux être n°1 mondiale »

« Je sais que j’ai ma place dans le top 10, c’est ce que j’essaie d’atteindre. (…) j’aimerais entrer dans le top 10 ou 15 avant de viser au-delà. Je veux être n°1 mondiale et gagner des Grands Chelems« .

Cette déclaration date du 25 décembre 2020, le jour où elle a signé un contrat de sponsoring avec Tunisie Telecom, qui soutient la tenniswoman dans son parcours sur le circuit WTA. Que de chemin parcouru depuis ce jour-là…

Ons Jabeur vs Elena Rybakina

Elena Rybakina, 23 ans, trace également une nouvelle route pour le tennis au Kazakhstan. Elle a déjà battu Ons Jabeur, en 2019 à Wuhan. Mais la Tunisienne a ensuite pris sa revanche l’année dernière à Dubaï. Les deux matches se sont déroulés en trois sets.

Leur demi-finale d’octobre 2021 à Chicago n’était pas arrivée à son terme après l’abandon de Rybakina.

Rybakina dit qu’elle a rencontré Jabeur pour la première fois en 2018 alors qu’ils jouaient tous les deux un WTA 125K à Chicago.

« Je suis venu pour la première fois avec mon père et je l’ai rencontrée », a déclaré Rybakina. « Elle a été très gentille avec moi » (…).

Pourquoi Elena Rybakina reste une menace sérieuse pour Ons Jabeur ? Sa puissance, son aisance sur l’herbe et le fait qu’Ons Jabeur ressentira probablement la pression d’être la n°. 2 mondiale et la favorite pour gagner, sont des avantages pour la Kazakhe.

On notera toutefois que Rybakina que Rybakina a perdu ses quatre dernières finales – Saint-Pétersbourg, Dubaï et Strasbourg en 2020 et plus tôt cette année à Adélaïde.

Les atouts d’Ons Jabeur

Mais, de son côté Ons Jabeur a également beaucoup d’atouts. Ce qu’elle a traversé dans son parcours étape par étape l’a parfaitement préparée pour sa première grande finale.

Les statistiques et les chiffres entourant la carrière pionnière de Jabeur sont sans fin, et jouer pour une nation, une région et un continent peut être intimidant. Mais cette pression forge également des champions.

Elle est la n°.2 mondiale, le classement le plus élevé jamais obtenu pour une joueuse arabe ou africaine. Elle est l’une des préférées des fans et des commentateurs.

Ce sera sans aucun doute un match difficile. L’arme de Jabeur est sa raquette, et Rybakina a les outils – dans son service et son coup droit – pour lui retirer cette raquette des mains.

Rybakina sera, de loin, la joueuse la plus puissante que Jabeur affrontera de tout le tournoi. Mais contrairement à Rybakina, Jabeur peut faire des ajustements rapides et se frayer un chemin à travers les problèmes qui peuvent survenir lors du match parce qu’elle a la variété pour avoir un plan B. Elle a également la confiance d’un joueur qui n’a pas perdu un match sur cette surface en 12 mois.

Le parcours d’Ons Jabeur

Ons Jabeur a éliminé l’Allemande, Tatjana Maria (103ème mondiale) en demi-finale de Wimbledon en la battant en trois sets (6-2, 3-6, 6-1) hier sur le court central.

Commentaires: