52% des Tunisiens déclarent que les femmes subissent la violence dans leur environnement

5ème vague de l'Afrobaromètre
5ème vague de l’Afrobaromètre sur l’égalité des chances et la violence faite aux femmes

One to One for Research and Polling a présenté, ce lundi 4 juilet 2022, les résultats de l’enquête de la cinquième vague de l’Afrobaromètre sur l’égalité des chances et la violence faite aux femmes.

Selon l’enquête, 58% des Tunisiens, soit 6 Tunisiens sur 10, considèrent que les femmes ont le même droit d’accéder aux postes politiques et de leadership que les hommes. Par ailleurs, 52% des Tunisiens déclarent qu’il y a de la violence faite aux femmes dans leur environnement.

Dans ce cadre, Riadh Zghal, docteure en Sociologie, a indiqué que « moins les femmes ont accès à l’éducation, plus elles sont exposées à la violence physique, morale et surtout économique ».

De son côté, Hanene Benzarti, responsable de l’axe violence au Ministère de la Famille, de la femme, de l’enfance et des séniors, a fait savoir que « l’autonomisation économique est un facteur de risque qui place les femmes dans une situation de vulnérabilité et de violence. Le nom accès au travail la laisse dans une situation vulnérable ».

Quant à Hela Ouaili, experte statistique du Genre auprès du CREDIF et enseignante à l’Ecole Supérieure de la Statistique et de l’Analyse de l’Information, elle a insisté sur la présence des lois, mettant en exergue « le manque de mécanismes pour les mettre en place ».

Raja Jabri, présidente de l’association Mourakiboun, a mis l’accent sur l’obligation d’éradiquer les pratiques discriminatoires dans les partis politiques afin de renforcer le rôle des femmes dans la vie politique.

Commentaires: