Négociations avec le FMI : Kais Saied souligne l’aspect social

Les négociations entre la Tunisie et le FMI vont bon train. Alors que le gouvernement intensifie ses pourparlers avec les responsables de cet institution financière, le FMI veut s’assurer de la bonne gestion de la nouvelle ligne de crédit.

Le Président de la République, Kais Saied a souligné, mardi, lors d’un entretient tenu au palais de Carthage, avec le directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du Fonds monétaire international (FMI), Jihad Azour, la nécessité d’instaurer de grandes réformes tout en prenant en considération l’aspect social.

Il a rappelé, à cette occasion, que les droits fondamentaux de l’Homme comprennent le droit à la santé et à l’éducation, et n’obéissent pas aux notions de profit et de pertes, précise un communiqué publié, mardi, sur la page officielle de la Présidence de la République.

Le Chef de l’Etat a, également, exprimé son attachement à traiter les dossiers socio-économiques et financiers, particulièrement après les décennies de corruptions qu’a connue la Tunisie, ainsi que la conjoncture internationale .

Et de poursuivre que l’être humain n’est pas une « unité de calcul », appelant à adopter une approche globale pour trouver des solutions à tous les problèmes et les questions soulevés.

Saied a, cette occasion, indiqué que la crise à laquelle fait face, aujourd’hui, la Tunisie n’est pas seulement due à la mauvaise gestion mais elle est aussi le résultat d’autres facteurs qu’il faut traiter et éliminer pour que toutes les institutions, qu’elles soient publiques ou privées, fonctionnent dans des conditions exemptes d’abus.

De son coté, Azour a affirmé que sa rencontre avec le chef de l’Etat a permis de passer en revue les réformes constitutionnelles, politiques, sociales et économiques qui ont été lancées depuis peu.

Le même jour, la Cheffe du gouvernement Najla Bouden a présenté lors de sa rencontre avec le Directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du FMI, Jihad Azour, le programme de réformes du gouvernement.

Selon un communiqué publié par la Présidence du gouvernement, Najla Bouden a passé en revue les axes du programme de stabilité économique et financière, ainsi que des nouvelles stratégies sectorielles visant à développer la structure économique et à booster l’initiative, en vue de créer des emplois pour les diplômés du supérieur.

Commentaires: