Dialogue national : L’UGTT pose ses conditions


Après avoir fait état de son refus de prendre part au dialogue national, l’UGTT s’est exprimée de nouveau quant à sa participation à cet évènement.

Lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi 25 mai 2022, le secrétaire-général adjoint de la centrale syndicale Sami Tahri a fait savoir que la participation de l’UGTT reste conditionnée par certains facteurs.

En effet, la centrale syndicale a posé ses conditions concernant le dialogue national, affirmant qu’il doit déboucher sur des décisions concrètes et consensuelles et non pas avoir la vocation consultative.

L’UGTT a également que ce dialogue national doit être ouvert aux partis politiques qui croient au moment du 25 juillet.

L’organisation nationale appelle également à rallonger les délais du parachèvement de ce dialogue prévus pour le 20 juin prochain.

En marge des travaux de la commission administrative de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), ce lundi 23 mai 2022 à Hammamet, la centrale syndicale a annoncé son refus de participer au dialogue national dans sa forme actuelle.

En d’autres termes, l’UGTT refuse de participer au dialogue national selon la formule annoncée dans le décret présidentiel n 30-2022, relatif à la création du comité national consultatif pour la nouvelle république.

Commentaires: