Tunisie : Le gouvernement prive les journalistes de leurs droits, regrette le SNJT

Le SNJT a signalé que le gouvernement s’est désengagé de ses responsabilités

Le syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a souligné dans un communiqué publié à l’occasion de la célébration de la fête du travail qui coïncide avec le 1er mai de chaque année, que le gouvernement actuel continue de priver les journalistes de leurs droits les plus élémentaires en refusant l’application de la loi et la publication de l’accord cadre commun, malgré la jugement définitif du tribunal administratif prononcé en faveur du syndicat.

Selon le SNJT, le gouvernement n’a pas veillé à l’application de la loi sur les établissements médiatiques n’ayant pas respecté le code du travail et les législations professionnelles.

Le SNJT a signalé que le gouvernement s’est désengagé de ses responsabilités notamment en ce qui concerne le versement des salaires des employés de la société Cactus Prod depuis plus de 5 mois.

Une grève générale a été observée dans toutes les institutions médiatiques publiques le mois dernier. 

Cette grève intervient face à ce que le syndicat a qualifié d »‘incapacité du gouvernement à interagir sérieusement avec le dossier médiatique ».

Commentaires: