Festival de la médina : La Rachidia en état de grâce

Ouverture prometteuse pour cette trente-huitième édition du Festival de la médina. | CP : Hatem Bourial

Pour l’ouverture du Festival de la médina 2022, la Rachidia a probablement donné l’un de ses meilleurs concerts de ces dernières années.

La ferveur y était ainsi que des arrangements musicaux qui ont donné toute son étoffe au répertoire choisi dans le malouf et la chanson tunisienne classique.

Sous la férule du maestro Nebil Zammit, la soirée s’est déroulée sans accroc, avec un orchestre en état de grâce et des chanteurs pleinement concentrés et misant sur la sobriété.

Sous la férule du maestro Nebil Zammit, la soirée s’est déroulée sans accroc. | CP : Hatem Bourial
Des musiciens inspirés, un théâtre municipal confortablement rempli et des interprètes qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes. | CP : Hatem Bourial

Entre les œuvres immémoriales du malouf et les chansons d’Ali Riahi, le public s’est régalé et l’a fait savoir en reprenant les airs et les refrains avec une chorale maîtrisant son sujet.

Ouverture prometteuse pour cette trente-huitième édition du Festival de la médina qui se poursuivra jusqu’au 25 avril prochain. Des musiciens inspirés, un théâtre municipal confortablement rempli et des interprètes qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes.

Le Festival de la médina se poursuit dès ce soir, au Club Tahar Haddad, avec une soirée animée par le Quatuor Violoncelle. Une manière comme une autre de souligner la diversité musicale à l’œuvre pour cette manifestation inséparable des nuits de Ramadan.

Commentaires: