Kais Saied : « Ils parlent de justice équitable alors qu’ils couvrent des crimes ! »

Prenant part aux travaux du 6e Sommet UE-UA qui ont démarré hier jeudi 17 février 2022, à Bruxelles, le président de la République Kais Saied a évoqué, subtilement, le dossier de la justice.

Dans une déclaration accordée à l’agence TAP, il a souligné l’impératif de construire les relations entre les pays de l’UA et l’UE sur la base de « nouveaux critères fondés sur l’égal-à-égal, la franchise et la transparence, et sur une lecture émanant de la volonté des peuples de connaître la vérité et de parvenir à une justice équitable ».

Evoquant « certains Etats préoccupés par les vérités », il a ajouté que « ces pays se permettent de s’ingérer dans les affaires des autres et parlent de justice équitable et d’indépendance de la magistrature alors qu’ils couvrent des crimes et des spoliations des richesses des peuples ».

Dans le même contexte, il a déclaré que « l’Afrique est aux Africains » et que « l’argent et les richesses spoliées doivent être restituées pour faire face aux conditions économiques, sociales et politiques difficiles ».

Pour lui, il faut remédier aux vraies causes de la dégradation de la situation en Afrique et pas seulement traiter les conséquences.

Notons que le programme de la visite du président comprendra la participation aux activités du sommet, ainsi que la tenue d’une série de réunions avec un certain nombre de dirigeants et de hauts fonctionnaires de pays européens et africains.

Durant ce rendez-vous, plusieurs enjeux économiques seront évoqués. L’objectif est de lancer un paquet d’investissements Afrique‑Europe en tenant compte des défis tels que le changement climatique et la crise sanitaire actuelle.

Des investissements devraient donc être annoncés lors de la rencontre. Ceci alors que l’UE reste le premier partenaire multilatéral du continent avec des échanges commerciaux qui ont augmenté de 20 % pour atteindre plus de 200 milliards entre 2016 et 2020.

Commentaires: