Détournement de biens de l’Etat, quatre personnes dont un député en garde à vue

Quatre personnes dont un député de Kasserine ont été placés en garde à vue, a annoncé, ce vendredi 21 janvier 2022, le bureau d’information du Tribunal de première instance de Tunis, dans une affaire qui concerne jusque-là 30 accusés.

Les quatre personnes sont accusées de s’être emparés de plusieurs hectares au mont Fernana et d’exploitation « illégale » de marbre. Elles ont été placées en garde à vue en attendant la fin de l’enquête, précise le bureau d’information du Tribunal de première instance de Tunis.

Dans un communiqué dont une copie est parvenue à l’agence TAP, la juridiction précise qu’il s’agit d’un député, d’un directeur des ventes au ministère de l’Equipement, d’un délégué de Feriana, ainsi que d’un délégué régional de l’agriculture, soit 30 accusés au total, impliqués dans cette affaire.

Par ailleurs, une ancienne directrice des ventes et un chef du district de la Garde nationale à Feriana ont été mis en examen.

C’est le ministère public qui a chargé l’unité centrale de la Garde nationale d’El Aouina d’enquêter sur des suspicions de détournement de près de 18 hectares appartenant à l’Etat au mont Feriana.

Le député impliqué a pris possession de ces 18 hectares et a créé mdes sociétés d’exploitation de marbre après avoir obtenu des autorisations administratives de la part du ministère de l’Equipement pour l’exploitation.

Commentaires: