Taboubi : « Il faut placer 2022 sous le signe de la réforme de l’école publique »

Le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Tabboubi, a appelé dimanche à placer l’année 2022 sous le signe de l’école publique.

Présidant la conférence de la fédération générale des surveillants et surveillants généraux, Tabboubi a mis en garde contre la grave dégradation des différentes composantes de l’école ainsi que sur la baisse du pouvoir d’achat des enseignants.

Le secteur a besoin de réelles réformes touchant tout le système éducatif a-t-il souligné, appelant divers intervenants à dépasser leurs désaccords et à entreprendre les actions qui s’imposent pour empêcher la dépréciation de l’école publique.

Cité dans un post publié sur la page de l’organisation dans les réseaux sociaux, Tabboubi a fait le lien entre l’état des établissements publics et la multiplication des écoles privées.

Lors de la rencontre, Noureddine Tabboubi a, notamment, mis en avant la nécessité d’améliorer les conditions de travail des surveillants.

Commentaires:

Commentez...