Affaire de Sidi Hassine : La confrontation découle sur un non-lieu

On se rappelle tous de l’affaire de ce jeune, âgé de 15 ans, passé à tabac, roué de coups et déshabillé par des policiers en pleine rue, à Sidi Hassine, le 9 juin 2021, en marge des affrontements qui se sont déroulés dans ce quartier entre des jeunes protestataires et les forces de l’ordre.

Suite à cette affaire, le parquet avait décidé d’ouvrir une instruction judiciaire. Depuis l’ouverture l’ouverture de l’enquête plus d’une quinzaine d’agents de sécurité ont été entendus dans le cadre de deux incidents survenus dans le quartier de Sidi Hassine Sijoumi, à savoir le décès d’un jeune homme et l’arrestation du mineur qui avait été déshabillé.

La chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis 2 a rendu son verdict, prononcé hier soir avec un non-lieu en faveur du policier accusé d’avoir déshabillé le mineur. Et pour cause, lors de la confrontation, le mineur n’a pas reconnu son « agresseur », affirmant que c’est un autre policier qui l’avait déshabillé, rapporte Mosaique fm.

Le parquet relevant du tribunal de première instance de Tunis 2 avait ordonné la détention en garde à vue du policier accusé qui a été déféré devant la chambre d’accusation.

Après avoir nié les faits et après la confrontation avec le mineur, la justice a prononcé un non-lieu en faveur de l’agent de police, qui a été libéré hier soir.

Commentaires: