Récupération politique : L’incontrôlable Rached Ghannouchi !

Pour le chef du parti Ennahdha, tout fait l’objet de surenchère, de récupération et d’instrumentalisation politiques. Même un grave incident survenu au sein du siège principal de son parti impliquant un militant en révolte est exploitable pour regagner le devant de la scène politique.

Il n’en demeure pas moins que pour le leader historique du parti islamiste, ce genre d’agissements et de déclarations le moins qu’on puisse dire, irrationnels ne font que l’affaiblir ainsi que sa formation politique.

Le chef du mouvement Ennahda, Rached Ghannouchi, a déclaré que le militant décédé lors de l’incendie survenu au siège du parti est « un autre martyr de la lutte pour libérer la Tunisie de l’injustice, de la dictature, de la corruption et de la marginalisation. »

Pour lui, cet incident résulte des campagnes de diabolisation politique contre le parti et du processus de la justice transitionnelle entravé.

Sauf que dans toute cette situation dans laquelle s’enfonce davantage le parti islamiste, n’est-il pas temps pour Ghannouchi d’assumer sa responsabilité ? Visiblement, le mea culpa ne veut rien dire pour le leader historique, devenu, ces derniers temps, incontrôlable !

Commentaires: