Kais Saied : « Les lois adoptées par l’ARP sont illégitimes et illégales »

Le chef de l’Etat a reçu ce lundi 6 décembre 2021 le président du Conseil supérieur de la magistrature Youssef Bouzakher, la présidente du conseil de l’ordre judiciaire Melika Mazari, le président du tribunal administratif Mahdi Karssiaa et le président de la Cour des Comptes Najib Guetari.

A cet effet, Kais Saied a réitéré son appel à appliquer les recommandations du rapport de la Cour des comptes sur les délits électoraux des élections de 2019.

Le rapport général de la Cour des comptes sur les élections de 2019 a relevé plusieurs d’infractions et le Chef de l’Etat a jugé inadmissible et inacceptable le fait qu’un rapport émis par un Tribunal et contenant de nombreuses infractions, reste sans aucun « effet juridique », dénonçant le retard observé dans l’application des délais, prévus par l’article 163 de la loi électorale.

D’autre part, Kais Saied a estimé que les lois adoptées par le parlement sont « illégitimes et illégales ».

Pour le président de la République, le ministère public est appelé à jouer son rôle « pour appliquer la loi à tous indépendamment de ses fortunes ».

Epinglé par le rapport de la Cour des comptes sur les élections de 2019 qui instruit les résultats du contrôle du financement des campagne électorale présidentielle et législatives, Ennadha a réagi, ce lundi 6 décembre 2021.

Le dirigeant du mouvement Ennahda, Sami Tarifi, a dénoncé, lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui, une tentative de faire tomber les listes du mouvement Ennahda aux législatives de 2019 en faisant pression sur la justice.

Commentaires: