Les diplômés chômeurs dénoncent : « Kais Saied nous a tourné le dos! »

 

La Coordination des diplômés chômeurs a tenu une conférence de presse pour présenter un certain nombre de données et d’évolutions après que le président de la République a refusé d’appliquer la loi n°38 relative à l’emploi des personnes à chômage prolongé.

Les représentants de la coordination ont estimé que le président de la République leur a tourné le dos, d’autant plus qu’il avait déjà fait des promesses dans le passé.

Réunis au siège du syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), ils l’ont appelé à revenir sur sa récente décision et à éviter à ce que cette loi ne soit l’objet de tiraillements politiques et de règlements de comptes.

Les représentants de la coordination ont souligné que l’alternative présentée par le Président de la République (sociétés citoyennes), n’est pas applicable sur le terrain, ajoutant que le chômage est devenu une bombe à retardement qui menace la paix sociale.

Il y a quelques semaines, des diplômés de l’enseignement supérieur se trouvant au chômage depuis plus d’une dizaine d’années, s’étaient rassemblés devant le théâtre municipal de Tunis pour réclamer leur droit au travail.

Les protestataires avaient revendiqué, lors de ce mouvement de protestation, leur droit au travail et appelé à ce que cette question fasse partie des priorités du gouvernement Bouden.

Ils avaient, entre autres, appelé à la justice sociale et à l’activation de la loi n°2020-38 du 13 août 2020, portant dispositions dérogatoires pour le recrutement des titulaires de diplômes supérieurs au chômage depuis dix ans et plus.

Commentaires:

Commentez...