Tataouine : Les protestataires d’El Kamour préparent l’escalade

La Coordination du sit-in d’El Kamour a appelé les habitants de Tataouine à se rassembler à la place du Peuple, ce samedi 20 novembre, pour étudier les mesures d’escalade à prendre au vu de la non-application des dispositions de l’accord précédent.

Dans cet accord, signé le 8 novembre 2020, le gouvernement s’engage notamment à ne pas intenter de procès contre les sit-inneurs et à l’abandon de toutes les charges liées aux manifestations d’El Kamour depuis 2017. Or, selon Tarek Haddad des jeunes ont été convoqués par la justice.

Tarek Haddad, porte-parole officiel de la Coordination, a déclaré que les habitants de la région ne sont pas des « barbares et des gangs », mais exigent plutôt le droit de la région au développement et à l’emploi.

Dans une vidéo publiée mercredi sur la page de la coordination, Tarek Haddad s’est adressé au président de la République, Kais Saied le critiquant pour son manque d’interaction avec les revendications de la jeunesse de la région, d’autant plus qu’il les avait précédemment reçus au palais de Carthage, et avait souligné la nécessité d’accorder une attention particulière aux problèmes de la région et de chercher à mettre en œuvre tous les points contenus dans l’accord de novembre 2020.

Il a également fixé un ultimatum au gouvernement qui a jusqu’au 20 novembre pour mettre en application tous les points de l’accord avant d’entamer une série de manifestations et de blocages en tous genres menant vers les sites pétroliers de la région.

Commentaires:

Commentez...