Pass sanitaire obligatoire : « Une exclusion totale des antivaccins », dénonce le FTDES


L’obligation du pass sanitaire en milieu professionnel et dans l’espace public par décret présidentiel continue de faire couler de l’encre.

La dernière réaction parvient du Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) qui dénonce une décision liberticide. Romdhane Ben Amor, porte-parole du FTDES a fait par de son opposition quant à l’obligation du pass sanitaire, estimant que cette mesure fait fi de la liberté de déplacement et du droit au travail.

S’exprimant sur les ondes de Mosaïque FM, il a estimé que ce décret exclut totalement les anti-vaccination, appelant à prendre en considération les spécificités de certaines personnes.

Pour lui, face à ce dilemme, il est indispensable d’ouvrir un débat national pour essayer de convaincre les réticents face à la vaccination.

Le décret présidentiel relatif au pass sanitaire de vaccination contre le Covid-19 a été publié vendredi 22 octobre au Journal officiel de la République tunisienne (JORT).

Le décret de 11 articles énonce, dans son article premier, que le pass sanitaire est délivré à tout tunisien ou étranger résident en Tunisie, âgé de 18 ans et plus, qui a achevé le schéma vaccinal anti-Covid.

L’article 6 porte sur les sanctions prévues en cas de non-présentation du pass sanitaire par les travailleurs des secteurs publics et privés et les contrevenants. Il prévoit la suspension immédiate des agents de l’Etat, des collectivités locales, des instances, institutions et établissements publics, ainsi que la suspension du contrat de travail des salariés du secteur privé jusqu’à présentation du pass sanitaire. La période de suspension n’est pas rémunérée, ajoute l’article.

Commentaires:

Commentez...