Accusé de corruption, mandat de dépôt contre Mehdi Ben Gharbia

Ben Gharbia est accusé de corruption administrative et financière au sein de deux entreprises spécialisées en fret.

Le juge d’instruction près le tribunal de première instance de Sousse I, a émis, mercredi soir, un mandat de dépôt à l’encontre de Mehdi Ben Gharbia, ancien ministre, homme d’affaires et député au Parlement dont les activités sont suspendues, depuis presque trois mois.

Le juge d’instruction a également émis un autre mandat de dépôt à l’encontre d’un responsable de l’une des entreprises, dont la propriété revient à l’homme d’affaire Mehdi Ben Gharbia.

Outre Mehdi Ben Gharbia, 12 individus seront poursuivis dans le cadre de cette même affaire. Ils sont accusés de fraude fiscale, falsification de documents, corruption financière et blanchiment d’argent, selon toujours le substitut du procureur général Moez Yousfi.

Le député et ancien ministre Mehdi Ben Gharbia a été placé, dimanche dernier, en garde à vue sur décision du ministère public près le pôle judiciaire économique et financier pour des soupçons de fraude fiscale et de blanchiment d’argent.

L’instruction à l’encontre de Ben Gharbia était confiée à la brigade centrale de lutte contre les crimes économiques et financiers relevant de la Garde nationale de l’Aouina, selon un communiqué publié par le Tribunal de première instance de Tunis.

Commentaires:

Commentez...