Sans salaire, Abdellatif Aloui met ses livres en vente pour « subvenir aux besoins de sa famille »

Sous le slogan « Avec le livre, je résiste au coup ! », le député gelé Abdellatif Aloui a lancé une campagne pour vendre ses livres « afin qu’il puisse subvenir aux besoins de sa famille ».

« Tout comme Moncef Ben Salem qui avait vendu du persil pour qu’il puisse vivre et ne pas s’agenouiller, aujourd’hui je lance une campagne pour vendre mes livres, pour vivre et faire vivre ma famille », a annoncé le député de la coalition Al-Karama sur sa page Facebook.

« La famine et la réduction des moyens de subsistance ont toujours été l’arme des tyrans, et aujourd’hui le coup d’État fait la même chose que Ben Ali… en suspendant la seule source de subsistance à des dizaines de députés ».

Cherchant à gagner davantage de sympathie, Aloui a souligné que, comme tous les Tunisiens, les députés dont les activités ont été gelées depuis juillet ont « des responsabilités, des prêts, des loyers, des familles et des enfants à l’école ».

Il a ajouté que « quand l’État insulte et affame délibérément ses élus afin de satisfaire un populisme mesquin et des haines malades et ignorantes », il s’insulte lui-même, son peuple, sa constitution et son histoire.

Commentaires:

Commentez...