TRANSTU : 500 mille dinars de pertes en six mois à cause du vandalisme

Le directeur de la communication au sein de la TRANSTU, Mohamed Chamli, a déploré le phénomène répétitif de vandalisme visant les transports publics.

Dans une déclaration accordée à Shems fm, Chamli a révélé que ce vandalisme a provoqué une perturbation des horaires de voyage et a affecté négativement la société.

Le coût direct des actes de vandalisme des métros au cours du premier semestre 2021 s’élevait à 300 mille dinars, en plus du coût indirect qui induit une pénurie de wagons et une perturbation des dessertes. Quant aux bus, Chami a indiqué que les opérations de vandalisme sont de l’ordre de 200 mille dinars.

Il a précisé que la société enregistre des pertes directes estimées annuellement à un million de dinars pour les bus et les métros.

Le responsable a ajouté que les mineurs sont à l’origine de 90 % des actes de vandalisme, appelant à cet égard les familles à surveiller davantage leurs enfants afin d’éviter les conséquences juridiques de ces attaques.

Commentaires:

Commentez...