Aussitôt libéré, Makhlouf appelle à descendre dans la rue !

Hier après avoir été libéré par le tribunal militaire après une arrestation spectaculaire, Seifeddine Makhlouf, le fondateur de la coalition Al-Karama, a appelé à descendre dans la rue pour défendre la légitimité et s’opposer au « coup d’Etat de Kais Saied ».

En effet, sur Zitouna TV, Makhlouf a estimé que la prochaine phase pour mettre fin au « putsch de Kais Saied » sera celle de la rue. « L’opposition à ce coup d’Etat se fera dans la rue et dans tous les secteurs », a-t-il encore affirmé.

Pour le très controversé leader d’Al-Karama, « le putsch vit ses derniers heures » appelant tous les intervenants et les organisations nationales à mettre la main dans la main pour s’opposer à Kais Saied.

Fidèle à lui-même, il a ouvert le feu sur les médias affirmant qu’ils servent les intérêts de Kais Saied et que les médias qui s’opposent à lui sont menacés.

La justice militaire a décidé de maintenir le député gelé, Seifeddine Makhlouf, en état de liberté, dans le cadre de l’affaire de l’aéroport de Tunis-Carthage.

Il sera toutefois convoqué de nouveau pour interrogation le 27 septembre 2021. Makhlouf a été arrêté cet après-midi en face du Tribunal militaire de Tunis, où il se rendait, avec ses avocats.

Une enquête avait été ouverte, en juillet dernier contre Seifeddine Makhlouf, suite à une plainte formulée par le Syndicat de la garde présidentielle et les agents de la brigade des recherches de l’Aéroport Tunis-Carthage suite à l’affaire de l’incident de l’aéroport Tunis Carthage, survenu le 15 mars dernier.

Commentaires:

Commentez...