Barrage de la Renaissance : La Tunisie réagit aux accusations de l’Éthiopie

A travers le ministère des Affaires étrangères, la Tunisie a exprimé son étonnement quant la déclaration du ministère éthiopien des Affaires étrangères.

L’Éthiopie avait condamné la position de la Tunisie dans la déclaration du Conseil de sécurité, qui appelle Addis-Abeba à reprendre les négociations de la crise du barrage de la Renaissance et à parvenir à un accord tripartite.

Le ministère éthiopien des Affaires étrangères avait déclaré dans un communiqué que la Tunisie a commis une erreur historique en demandant une position au Conseil de sécurité à ce sujet.

Cette déclaration, estime le ministère tunisien, met en cause l’engagement sincère et permanent de la Tunisie à défendre les questions africaines à l’échelle internationale, et devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.

« La déclaration a été présentée par la Tunisie dans le cadre de son engagement à l’échelle africaine et arabe, ainsi que dans le cadre de sa responsabilité au Conseil de sécurité pour servir la paix et promouvoir les valeurs de dialogue et de négociation », ajoute-on.

« Tout au long des négociations sur le projet de déclaration, la Tunisie a mené des contacts avec toutes les parties concernées, ainsi qu’avec les membres du Conseil de sécurité à différents niveaux pour rapprocher les points de vue et mettre la région à l’écart de toute tension. »

Commentaires:

Commentez...