Analyse obligatoire pour les chaussures importées en Tunisie

Cette décision intervient pour protéger le consommateur tunisien. Le nouveau texte de loi relatif au secteur des cuirs et chaussures, entrée en vigueur depuis 21 août 2021, « aura certainement un impact positif sur la fabrication des chaussures en Tunisie, ainsi que sur la lutte contre le commerce parallèle », a affirmé le directeur général du Centre National du Cuir et des Chaussures (CNCC), Nabil Ben Béchir.

En vertu du décret N° 2020-571 et du texte d’application, les importateurs, les fabricants et les distributeurs des chaussures et articles similaires, sont désormais tenus, de soumettre des échantillons de leurs produits aux analyses chimiques et essais physicomécaniques avant leur mise sur le marché et ce, dans le but de garantir la sécurité et la santé des consommateurs.

Ben Béchir a ajouté dans une déclaration à l’agence TAP, que le centre est prêt à procéder aux analyses nécessaires ainsi qu’au contrôle du marché.

Le nouveau texte délimite le nombre d’échantillons des chaussures et articles similaires pour procéder aux analyses et essais par les laboratoires pour contrôler leurs conformités à la norme NT 31 110 (ISO 20 347). Il s’agit pour les chaussures de travail, de 3 paires (1 paire petite pointure, 1 paire pointure moyenne, 1 paire grande pointure)

La deuxième catégorie regroupe les chaussures de sécurité et de protection : il s’agit 9 paires (3 paires petite pointure,3 paires pointure moyenne,3 paires grande pointure) ou 6 paires (2 paires petite pointure,2 paires pointure moyenne,2 paires grande pointure) + 3 paires d’embout (petit, moyen et grand) pour la conformité à la norme NT 31 106 (ISO 20 345) pour les chaussures de sécurité et la conformité à la norme NT 31 109 (ISO 20 347) pour les chaussures de protection.

La troisième catégorie porte sur des chaussures et articles similaires pour homme, dame, enfant outre les chaussures de travail, de protection ou de sécurité : 2 paires pour la conformité au décret N° 2020-571 et son texte d’application.

Commentaires:

Commentez...