Quand les Tunisiens sont interdits d’accès à Kerkennah !

Sur les réseaux sociaux, plusieurs citoyens, dont des activistes de la société civile, ont dénoncé la « sélection » des visiteurs de l’île de Kerkennah.

En effet, des dizaines de citoyens se sont retrouvés, hier, bloqués et interdits par les agents sécuritaires d’accéder au loud transportant vers l’île sous prétexte qu’ils ne sont pas Kerkenniens.

Le porte-parole de la Société Nouvelle de Transport Kerkennah (SONOTRAK), Riadh Bargaoui, a expliqué dans une déclaration accordée hier dimanche à Diwan FM, que la société n’avait rien à voir avec la décision d’empêcher certains passagers d’embarquer à bord du loud.

Et d’assurer qu’une telle décision n’émane que des unités sécuritaires qui se trouvent sur place.

Cette polémique, qui a fait couler beaucoup d’encre, a en effet été expliquée par la lutte contre la migration irrégulière au niveau de l’île devenue un point de départ vers le continent européen.

Certains estiment que la seule solution pour lutter contre ce phénomène est d’appliquer un contrôle minutieux sur Kerkennah. Une position qui n’est pas partagée par plus d’un, mêmes originaires de l’ile sfaxienne.

Commentaires:

Commentez...