Tunisie : Le champignon noir, maladie liée au Covid-19, détecté chez une patiente

Le service de chirurgie du CHU Sahloul a accueilli, ce samedi 31 juillet 2021, une femme âgée de 45 ans, originaire de Kairouan pour l’opérer en urgence.

Selon Mohamed Ghodhbani, directeur régional de la santé à Sousse, dont les propos ont été rapportés par Mosaique fm, cette femme, diabétique, d’insuffisance rénale et souffrant de problèmes d’immunité, a été opérée afin d’extraire des champignons se trouvant dans son appareil respiratoire.

Atteinte du Covid-19 au début de ce mois, elle a été opérée avec succès et son état de santé est stable. Sa contamination au champignon noir a été confirmée par le docteur Ramzi Mootamri qui s’est chargé du cas, rapporte la radio.

Qu’est-ce que le champignon noir ?

Il s’agit de la mucormycose, plus communément appelée la maladie du champignon noir ou zygomycose. C’est une infection rare pouvant atteindre le nez, les sinus, les yeux, les poumons ou le cerveau.

Ce type de mycose est causé par plusieurs microrganismes fongiques (moisissures) de la famille Mucorales, dont ceux appartenant aux genres Rhizopus, Rhizomucor et Mucor. Elle se manifeste par des nécroses autour des yeux, du nez et de la bouche, entraînant ainsi des taches sombres sur le visage, selon la définition.

Les symptômes

Dans un premier temps, les symptômes de la maladie du champignon noir sont la plupart du temps liés à l’apparition de lésions et de nécroses (qui ressemblent à des cloques ou à des ulcérations) au niveau des cavités nasales, des yeux et du palais, ce qui entraîne :

  • Des taches noires sur le visage
  • Un gonflement du visage (unilatéral) autour des plaies
  • Des douleurs au niveau des sinus
  • De la fièvre
  • Une cellulite orbitaire (infection des tissus de l’orbite affectant la paupière, les joues et les sourcils)
  • Une exophtalmie (protrusion du globe oculaire hors de l’orbite)
  • Un écoulement nasal purulent
  • Une perte de la vision
  • Des maux de tête

Une maladie liée au Covid-19

Le champignon noir touche en particulier les patients atteints de la Covid-19 qui ont été traités avec des stéroïdes. Ces médicaments affaibliraient le système immunitaire – déjà altéré par l’infection au coronavirus – ce qui favoriserait la survenue d’infections telle que la mucormycose, selon les médecins.

En Inde, plus de 45.000 cas de champignon noir ont été enregistrés depuis début mai 2021, faisant plus de 4200 décès. Il s’agirait d’une potentielle complication du Covid-19, très mortelle mais rare.

Ainsi, l’une des particularités de cette infection est qu’elle se développe principalement chez les personnes guéries ou contaminées par le Sars-CoV-2. Plus particulièrement, chez ceux atteints de diabète mal équilibré ou étant immunodéprimés (VIH, leucémie).

Commentaires:

Commentez...