Médecins, dentistes et pharmaciens hospitalo-universitaires appellent Mechichi à assumer ses responsabilités

Le Syndicat des médecins, pharmaciens et dentistes hospitalo-universitaires a vivement condamné des déclarations du Chef du gouvernement Hichem Mechichi, qui a nié sa connaissance préalable de l’ouverture de centres de vaccination lors des journées portes ouvertes.

Le syndicat, relevant de l’UGTT, a également renouvelé son rejet de la politique du gouvernement dans la gestion de la pandémie et de la décision de Mechichi de priver le personnel médical de leurs congés annuels.

Et c’est dans ce sens qu’il a appelé le Chef du gouvernement à assumer ses responsabilités morales et politiques dans la mauvaise gestion de la pandémie du coronavirus.

Et de souligner que le travail au sein des structures hospitalières doit rester à l’écart des tiraillements politiques.

De son côté, le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) a exprimé sa profonde préoccupation quant à la manière dont la pandémie est gérée et a dénoncé les conflits politiques « qui affectent négativement et gravement la rentabilité du travail de terrain en cette phase difficile ».

Il a confirmé l’implication de tous les médecins dans la lutte contre la pandémie du coronavirus, rappelant le décès de plus de 70 médecins des suites de la contamination au virus.

Le conseil a renouvelé l’appel à l’accélération du rythme de la campagne de vaccination et à sa généralisation, assurant la disponibilité des médecins à contribuer volontairement à la réussite de la campagne.

Commentaires:

Commentez...