« On a frôlé la catastrophe à l’hôpital d’El Fahs! », déclare le directeur régional de la santé

L’incident de la pénurie « soudaine » d’oxygène dont a été témoin le service covid de l’hôpital local d’El Fahs, hier, jeudi 8 juillet 2021, suscite toujours une large polémique au sein de l’opinion publique. Un état de panique vécu par les résidents du service qui ont dû évacuer 24 patients sur les 34 abrités.

« La décision de transférer des patients vers d’autres établissements de santé a épargné à la région une véritable catastrophe en raison de la pénurie d’oxygène potentielle », a déclaré Souhail Bali, directeur régional de la santé.

Cette pénurie est causée, selon ses dires, par le nombre de patients qui dépasse 3 fois la capacité d’accueil de l’unité Covid, en plus de la consommation excessive de cette substance par les patients en l’absence du cadre médical.

Il a souligné, d’autre part, que toutes les unités Covid souffrent d’une pénurie importante d’oxygène, en raison du nombre croissant de contaminations par le coronavirus, soulignant la nécessité d’accélérer la mise en place de l’hôpital de campagne pour faire face à la situation épidémiologique dangereuse que connaît la région durant cette période.

Commentaires:

Commentez...