Confinement et désobéissance à Kasserine : Le cri d’alerte du gouverneur

La situation dégénère à Kasserine, si plusieurs décisions, dont notamment le confinement général, ont été prises pour atténuer la crise, la propagation du coronavirus s’accélère.

Le cri d’alerte parvient du gouverneur de Kasserine Saad Mabrouk, qui a annoncé que les choses sont devenues hors de contrôle dans ce gouvernorat où les dispositions du confinement général n’ont pas été appliquées par la population. Il a laissé entendre sur les ondes de Mosaïque FM, qu’en dépit de l’annonce d’un confinement général, la vie continue normalement à Kasserine et dans ses différentes délégations.

Il a expliqué que les souks hebdomadaires ont été installés et que les cafés et les commerces sont ouverts en ces jours de confinement. Il a dans ce sens sollicité l’intervention de l’armée nationale pour faire face à ces formes de désobéissance, ajoutant que la situation épidémiologique dans le gouvernorat est catastrophique.

Le comité régional de prévention et lutte contre les catastrophes à Kasserine a approuvé un confinement total dans toutes les délégations à jusqu’au dimanche 11 juillet 2021.

L’intervention de l’Armée nationale était nécessaire pour faire appliquer les dispositions du confinement général et du couvre-feu. En effet, plusieurs unités militaires ont été déployées pour appuyer les unités sécuritaires dans ces opérations.

Commentaires:

Commentez...