Le robot tunisien P-Guard va rejoindre l’armée française avant la tunisienne

L’armée française a effectué une commande officielle de robots de patrouille policière P-Guard, fabriqués par la société tunisienne, Enova Robotics.

C’est ce qu’annonce le propriétaire de ladite société, Anis Sahbani affirmant que ce robot ne participera pas à des actions offensives, mais appuiera plutôt les unités de l’armée française dans certains « travaux difficiles ».

S’exprimant sur les ondes d’Express FM, il a expliqué à cet effet, qu’il était possible de coopérer avec les unités militaires et sécuritaires tunisiennes. Sauf que, rappelle-t-il, les missions de ce robot dans le cadre des opérations du ministère de l’Intérieur durant le confinement général, portaient seulement sur une opération pilote, restée sans suite.

Accusant des obstacles de bureaucratie, il a affirmé que la coopération avec les institutions militaires et sécuritaires tunisiennes prend beaucoup de temps et que les autorités tunisiennes n’ont pas commandé ce robot.

Le site spécialisé MENAdefense, confirme également ces informations. Sans préciser le volume de la commande, il rapporte, en effet, que l’armée française va importer ce robot d’une valeur tournant autour des 120.000 euro l’unité.

Selon la même source, il s’agit des robots déployés à Tunis au début de la pandémie du coronavirus pour faire respecter les mesures de confinement décrétées par l’Etat tunisien.

Le petit véhicule à quatre roues, disposant d’une intelligence artificielle et d’un système qui lui permet d’éviter les obstacles, sera exporté vers la France dans les prochaines semaines, précise MENAdefense.

Commentaires:

Commentez...