« The Dot », un hub ouvre ses portes en faveur d’une Tunisie innovante

Un nouvel espace dédié aux entrepreneurs et aux startups, « The Dot », a été inauguré, ce vendredi 11 juin 2021, aux Berges du Lac en présence de Hichem Mechichi, chef du gouvernement, Mohamed Fadhel Kraiem, ministre des technologies de la communication, Marcus Cornaro, ambassadeur de l’Union européenne, Smart Tunisia et ses partenaires la Fondation Tunisie pour le Développement, l’Expertise France ainsi que la GIZ et en présence de plusieurs invités.

Ce projet de Smart Tunisia vise à fournir aux jeunes entrepreneurs un cadre regroupant les meilleures ressources afin de soutenir et favoriser la concrétisation de leurs projets. Ainsi, il propose différents services pour accélérer la transformation digitale des institutions publiques, de l’industrie et de la société civile tunisienne.

Transformation numérique dans les secteurs public et privé

Dans un discours prononcé à l’occasion de l’inauguration de ce centre, Hichem Mechichi a déclaré que « The Dot » est une expérience exemplaire d’un partenariat fructueux et efficace entre l’Etat, la société civile et le secteur privé, représenté par Smart Tunisia, Fondation Tunis pour le Développement, le ministère allemand de la Coopération économique et du Développement, l’Agence allemande de coopération, Expertise France et l’UE.

Il a souligné que la création de ce centre s’inscrit dans la stratégie de l’Etat à accompagner la transformation numérique dans les secteurs public et privé et à encourager l’innovation et les initiatives innovantes des jeunes dans divers secteurs, indiquant que ce projet contribuera au développement de l’économie numérique et au renforcement de la capacité opérationnelle.

Le chef du gouvernement a également souligné l’importance de l’approche participative aujourd’hui, affirmant qu’elle est la meilleure solution pour réussir et ajoutant que la Tunisie croit en l’importance de travailler dans un esprit d’équipe afin d’atteindre les objectifs et relever les défis qui se présentent à elle.

516 projets sous l’appellation « Entreprise émergente »

D’autant plus qu’il lui faut poursuivre la coordination et le travail d’équipe entre les différentes parties prenantes pour réaliser de telles expériences pionnières et d’autres porteuses de succès. Cela contribuerait à soutenir la capacité opérationnelle de l’Etat.

Le gouvernement possède une volonté à soutenir toutes les initiatives et projets de jeunesse dans divers milieux qui créeraient des opportunités d’emploi pour les jeunes et renforceraient cette tendance générale qui est conforme aux aspirations et aux ambitions de la jeunesse tunisienne d’aujourd’hui.

Le chef du gouvernement a indiqué que la Tunisie compte aujourd’hui 516 projets recevant la l’appellation « Entreprise émergente » dans divers domaines, soulignant que les domaines technologiques et numériques sont des domaines porteurs et représentent des cadres importants de réussite en Tunisie.

Il a ajouté que les priorités du gouvernement sont d’accompagner les jeunes personnes et leur fournir un environnement approprié pour réaliser leurs ambitions, contribuer à la construction de l’économie et de l’avenir et soutenir le rayonnement de la Tunisie au niveau international.

Un ensemble de laboratoires spécialisés

Il a ainsi réitéré sa reconnaissance à de telles expériences et ses encouragements aux porteurs d’initiatives de jeunesse efficaces, à tous les partenaires internationaux de la Tunisie et à tous ceux qui sont impliqués dans le lancement de telles expériences pionnières.

Ce nouveau projet s’étend sur une surface de 2900 m² et équipé de postes de travail en open space, de salles de réunion, d’espaces de formation et d’évènements, ainsi que d’un anticafé.

Les startups auront également accès à un coworking space, un espace d’incubation, un Startup Facility Support pour faciliter l’accès direct des entrepreneurs à l’expertise nécessaire à leur création et croissance.

The « Dot » contient également un ensemble de laboratoires spécialisés, tels qu’un Hub d’intelligence artificielle, un Industry 4.0 Hub et même un GSMA mobiles innovation Lab.

Le nouvel espace va également offrir l’accès à 9 programmes d’appui à destination de l’écosystème, de la pré-incubation au financement.

Malek Chouchi

Commentaires:

Commentez...