Eau potable : La récente augmentation des tarifs ne sera pas la dernière !

Le PDG de la SONEDE, Mesbah Helali, a expliqué que la nouvelle augmentation de la facture d’eau a été décidée afin de maintenir la qualité des services fournis par la société, couvrir les charges élevées et inciter les citoyens à rationaliser leur consommation.

Cette augmentation, la deuxième depuis 2019, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la décision du Conseil ministériel tenu en février 2019 concernant les augmentations progressives du prix de l’eau dans le cadre d’un plan qui s’étend sur 5 ans.

Des augmentations décidées étant donné que l’entreprise a atteint le stade où elle ne peut plus couvrir les charges d’exploitation, de maintenance, de renouvellement des réseaux et autres.

L’invité de Diwan fm a déclaré que la société a tenté, dans l’application de la nouvelle augmentation, de préserver le pouvoir d’achat des familles à revenus limités et celles appartenant à la classe moyenne.

Dans ce contexte, il a expliqué que la nouvelle augmentation n’inclut pas les clients qui consomment moins de 20 mètres cubes en trois mois, notant que ceux-ci représentent environ 44% des abonnés soit environ un million et 390 mille familles.

Helali a ajouté que la valeur de la nouvelle augmentation équivaut à 6 dinars par trimestre, soit deux dinars par mois, précisant que la facture ne dépasse pas 1% des dépenses mensuelles du Tunisien.

Officialisé le 21 mai, le nouveau tarif est comme suit:

  • 200 millimes par mètre cube si la consommation pendant les trois mois est égale ou inférieure à 20 mètres cubes.
  • 665 millimes par mètre cube si la consommation pendant les trois mois a varié entre plus de 20 et moins de 40 mètres cubes.
  • 810 millimes par mètre cube si la consommation pendant les trois mois a varié entre plus de 40 et moins de 70 mètres cubes.
  • 1120 millimes par mètre cube si la consommation pendant les trois mois a varié entre plus de 70 et moins de 100 mètres cubes.
  • 1290 millimes par mètre cube si la consommation pendant les trois mois a varié entre plus de 100 et moins de 150 mètres cubes
  • 1620 millimes par mètre cube si la consommation au cours des trois mois a dépassé 150 mètres cubes.

Ces tarifs concernent la consommation domestique. En revanche, le prix du mètre cube à usage touristique a été fixé à 1620 millimes.

Commentaires:

Commentez...