Les enseignants du primaire menacent de boycotter la prochaine rentrée scolaire

On commence déjà à mettre en place le calendrier des protestations pour l’année scolaire 2021-2022.

Le secrétaire général adjoint de la Fédération générale de l’enseignement de base, Ikbal azzabi, a annoncé le boycott de la prochaine rentrée scolaire.

L’organe administratif, réuni il y a deux jours à Hammamet, a décidé de boycotter la prochaine rentrée pour protester contre le non-respect des revendications des enseignants, ayant observé une grève sectorielles les 6 et 7 avril.

Il a expliqué, dans une déclaration accordée ce mercredi 19 mai 2021 à Mosaique fm, que la décision de boycotter les cours ne concerne pas les examens de cette année.

Pour le responsable, l’annonce du boycott représente un délai accordé à l’autorité en tutelle pour répondre aux demandes des enseignants, dont la plus importante est l’amélioration de l’infrastructure scolaire.

Rappelons que la grève observée par les enseignants en avril dernier portait sur la non-application de l’article 35 de la loi d’orientation aux écoles primaires.

Les protestataires souhaitent aussi bénéficier d’un budget permettant de renforcer l’infrastructure et assurer le droit des diplômés de l’école normale des instituteurs de bénéficier de la retraite à 55 ans et de permettre à certains d’entre eux de poursuivre leurs études universitaires.

Commentaires:

Commentez...