En Tunisie, seuls Ghannouchi et Mechichi ont rendu hommage à Bechir Ben Yahmed

Le célèbre patron de presse et journaliste, Bechir Ben Yahmed, est décédé, lundi 3 mai 2021 après avoir succombé au Covid-19 à l’âge de 93 ans.

Si le parcours du défunt a été salué par l’Elysée, qui lui a rendu un vibrant hommage, en Tunisie, c’est le silence radio. Deux officiels seulement, ont rendu hommage à Bechir Ben Yahmed à travers leur page Facebook et aucun communiqué officiel n’a été publié par les trois présidences.

Hier,Rached Ghannouchi, président du Parlement a présenté ses condoléances à la famille du défunt. Aujourd’hui, c’est au tour du chef du gouvernement, Hichem Mechichi de rendre hommage au fondateur de Jeune Afrique.

يَا أَيَّتُهَا النَّفْسُ الْمُطْمَئِنَّةُ ارْجِعِي إِلَى رَبِّكِ رَاضِيَةً مَرْضِيَّةً فَادْخُلِي فِي عِبَادِي…

Publiée par ‎Rached Ghannouchi راشد الغنوشي‎ sur Mardi 4 mai 2021

Dans un post Facebook, Hichem Mechichi a présenté ses condoléances à la famille du défunt et à la famille de la presse en Tunisie. Il a salué sa mémoire et rappelé son parcours.

فارقنا بكل لوعة وأسى بشير بن يحمد أحد أبرز الصحافيين التونسيين والفرنسيين، وبهذه المناسبة الأليمة أتقدم بالتعزية لكل…

Publiée par ‎Hichem Mechichi – هشام مشيشي‎ sur Mercredi 5 mai 2021

Fondateur du groupe Jeune Afrique, Bechir Ben Yahmed a été, entre 1954 et 1956, un des acteurs tunisiens qui ont négocié l’autonomie interne puis l’indépendance de la Tunisie.

En 1955, il a fondé l’hebdomadaire L’Action avant d’être nommé, en avril 1956, secrétaire d’État à l’Information dans le cabinet du Premier ministre Habib Bourguiba.

Mais il démissionne du gouvernement en septembre 1957 après être entré en conflit avec Bourguiba devenu président.

En octobre 1960, il fonde Afrique Action, qui devient Jeune Afrique un an plus-tard. Il part ensuite s’installer à Paris à la fin de l’année 1964.

Commentaires:

Commentez...