Nostalgies : Ce bon vieux Oueld Ebba

En période de Ramadan, quelque fut la saison, le restaurant de Ahmed Oueld Ebba restait ouvert jusqu’à l’aube.

C’est là que convergeaient tous les adeptes du « shour » pour une collation nocturne avant les rigueurs du jeûne.

Le bol de prédilection de toutes et tous portait le nom de Djerk Ebba. C’est de bouillie de sorgho qu’il s’agit, notre fameux sohlob.

Oueld Ebba avait en son temps révolutionné cette préparation en y ajoutant miel, fruits secs et autre halwa.

Avec Oueld Ebba, c’est la nostalgie de Bab Djedid et El Hajamine où des générations se sont bousculées devant l’échoppe lumineuse de Sid’Ahmed.

Commentaires:

Commentez...