AstraZeneca : Trois nouveaux cas de thrombose et deux décès en France

Au cœur de la polémique, le vaccin AstraZeneca fait toujours parler de lui. En France, trois nouveaux cas de thromboses, des caillots de sang, atypiques associés au vaccin contre le coronavirus d’AstraZeneca sont survenus le 19 et le 25 mars, selon l’Agence du médicament (ANSM).

Une thrombose est un caillot se formant dans un vaisseau sanguin et l’obstruant. Le caillot peut se former dans une veine ou dans une artère.

Deux personnes en sont mortes. Depuis le début de la vaccination, ce sont « douze cas, dont quatre décès au total », de ces thromboses rares qui sont survenus en France, indique vendredi 2 avril l’ANSM, rapporte l’agence AFP.

Toujours selon la même source, l’agence « confirme à nouveau la survenue, très rare, de ce risque thrombotique » chez des personnes vaccinées par le vaccin AstraZeneca ».

En Tunisie, des professionnels de santé ont refusé de recevoir le vaccin AstraZeneca. Selon le secrétaire général de l’Union nationale des professionnels de la santé Mohamed Aouinet ce vaccin suscite de grandes inquiétudes, surtout qu’un certain nombre de pays occidentaux en avaient interdit l’utilisation.

Le ministre de la santé Faouzi Mahdi a indiqué vendredi 2 avril que le comité de veille pharmacologie relevant du comité scientifique de lutte contre le coronavirus a recommandé l’utilisation du vaccin AstraZeneca notamment pour les personnes âgées de plus de 60 ans.

Commentaires:

Commentez...