Campagne de vaccination : Faouzi Mehdi réfute toute corruption

Le ministre de la Santé, a réagi, ce mercredi 31 mars 2021, à la polémique concernant la campagne nationale de vaccination, indiquant, lors d’un point de presse, qu’il n’existe aucun dossier de corruption dans le système de vaccination.

Il a toutefois tenu à faire savoir que des lacunes ont, il est vrai, été relevées comme la non vérification de l’identité des citoyens dans les centres de vaccination.

A ce titre, il a ajouté que docteur Ahlem Gzara, membre de la commission de vaccination, a été chargée d’effectuer des visites de contrôle dans tous les centres de vaccination à travers le pays.

Faouzi Mehdi a réagi aux critiques visant la campagne de vaccination. Parmi les critiques les plus virulentes, celles du député Yassine Ayari qui a évoqué un scandale.

Dans un post publié sur sa page Facebook, Ayari a confirmé que certaines personnes ont été vaccinées contre le coronavirus grâce à un traitement de favoritisme.

« Ce scandale se terminera par l’emprisonnement de tout fonctionnaire impliqué de près ou de loin dans cette affaire », a-t-il indiqué, citant l’exemple de sa mère qui, âgée de 61 ans et atteinte de diabète et de leucémie, n’a pas encore été convoquée pour un rendez-vous de vaccination.

سيدة العياري من مواليد سنة 1960، سكري و تحارب في سرطان الدم، كل يوم في المستشفيات العمومية في إحتكاك مع مرضى، لم تتحصل…

Posted by Yassine Ayari on Wednesday, 31 March 2021

L’ONG I Watch a également accusé de multiples dépassements dans la campagne de vaccination contre le coronavirus.

L’ONG qui s’est lancée dans une opération d’observation de cette campagne, affirme que l’ordre de priorité fixé par le ministère de la Santé n’est pas respecté dans de nombreux centres de vaccination.

« Du personnel de la santé, parmi les administratifs ainsi que des médecins esthétiques, des vétérinaires et des étudiants en médecine résidant à l’étranger ont été vaccinés en priorité », avait-t-on averti.

L’ONG avait ajouté qu’au moment de la vaccination aucun contrôle des personnes à vacciner n’est fait à l’exception de la présentation du SMS de convocation.

Dans ce sens, I Watch appelle le ministère de la Santé à intervenir pour mettre fin à ces formes de favoritisme.

Commentaires:

Commentez...