Nouveau-né vendu à 400 dinars : Quatre mandats de dépôt émis

L’affaire du nouveau-né vendu à 400 dinars à Sousse a été prise en charge par la justice et le tribunal de première instance de Sousse 1 a émis quatre mandats de dépôt en prison à l’encontre des trois femmes impliquées dans cette affaire et d’un quatrième individu.

Le juge et porte-parole du tribunal de première instance de Sousse 1, Jabeur Ghnimi a indiqué, ce mardi 30 mars 2021 sur les ondes de Jawhara FM que le juge d’instruction chargé de l’affaire a émis un mandat de recherche à l’encontre du frère de l’acheteuse.

Les trois autres mandats de dépôt ont été émis à l’encontre de la mère biologique, de la femme qui a joué le rôle d’intermédiaire et de l’acheteuse.

Selon les derniers éléments de l’enquête, l’acheteuse s’est chargé de tous les frais et lui a donné des aides d’une valeur de plus de 1000 dinars. Elle s’est également chargée des frais de l’accouchement dans une clinique privée à Sousse. Elle a également inscrit le bébé à son nom.

La mère biologique, âgée de 21 ans, a accouché il y a trois jours d’un enfant né hors-mariage et a été arrêtée alors qu’elle avait vendu son bébé pour 400 dinars. L’acheteuse, une femme de 41 ans, originaire de Kalaâ Sghira.

Les forces de l’ordre ont effectué une descente au domicile des trois suspectes qui ont été arrêtées et accusées de « traite d’êtres humains, usurpation d’identité d’autrui, abandon d’enfant ».

Quant au nouveau-né, il se porte bien et se trouve au service maternité de l’hôpital Farhat Hached.

Commentaires:

Commentez...