ARP : Le syndicaliste Ahmed Massoudi suspendu par l’UGTT

Le secrétaire général du Syndicat des employés parlementaires, Ahmed Massoudi a vu son activité gelée par l’UGTT en marge de ce qui s’est passé, ce mardi 23 mars 2021, dans la salle de la plénière de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Il a été suspendu de toute activité syndicale par l’UGTT en attendant sa comparution devant la commission nationale du règlement de la Centrale syndicale, rapporte Mosaïque fm. Sa suspension a été décidée par le sous-secrétaire général chargé du règlement intérieur, Kamal Saad, sur la base d’un rapport préparé par le Syndicat régional du travail de Tunis.

La séance plénière tenue, aujourd’hui, a été mouvementée et a dû être suspendue à deux reprises par la vice-présidente Samira Chaouachi suite aux vifs échanges entre députés.

L’entrée du secrétaire général du Syndicat des employés parlementaires, Ahmed Massoudi, à l’intérieur de la salle plénière a notamment suscité la controverse parmi les députés, puisqu’il s’agit d’une violation des règles de procédure du parlement.

Le député Mongi Rahoui a insisté sur le départ d’Ahmed Massoudi, le qualifiant de « bandit ». Ce dernier a refusé de quitter les lieux alors que le règlement intérieur de l’ARP n’autorise l’accès qu’aux députés. Mais Massoudi a fait valoir son statut de syndicaliste et s’est attaqué aux députés Abir Moussi, Mongi Rahoui et Fayçal Tebbini.

Ahmed Massoudi a expliqué, sur les ondes de Mosaique fm, que sa présence dans l’hémicycle du parlement entrait dans le cadre de sa mission. « Je suis intervenu car un collègue a été giflé lors de la bagarre qui a éclaté entre les députés. Mon travail impose ma présence partout au Parlement car je fais partie de la direction du protocole », s’est-il défendu.

Commentaires:

Commentez...