Tunisie : L’augmentation du prix du lait refusée par l’ODC

Le ministre de l’Agriculture par intérim, Mohamed Fadhel Kraiem, a annoncé, lors d’une séance plénière tenue, ce lundi 15 mars 2021, au Parlement, une prochaine augmentation de 100 millimes pour le prix du lait qui atteindra le seuil de 1140 millimes.

L’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP) a d’ailleurs exhorté le gouvernement à accélérer l’annonce de cette augmentation pour éviter la dégradation de la filière de l’élevage en Tunisie qui souffre de difficultés sous l’effet de la hausse du coût de production.

Cette augmentation ira au profit des agriculteurs lors de la vente et sera supportée par le consommateur final. Elle fait suite à un accord entre le gouvernement et l’UTAP et doit faire l’objet, cette semaine, d’un conseil ministériel pour être approuvée officiellement.

Cette augmentation a été décidée afin de préserver le système de production du secteur laitier, d’autant plus que les prix actuels ne couvrent pas le coût de production des agriculteurs.

Le litre du lait se vend actuellement par l’agriculteur à 1040 millimes et, selon l’UTAP l’augmentation du prix de la vente du lait à la production revient à la hausse du coût de la production à 70%, sous l’effet de l’augmentation du prix des fourrages basés sur des intrants importés, à l’instar du son et du soja.

Toutefois, l’Organisation de défense du consommateur, (ODC), a publié, ce mardi 16 mars 2021, un communiqué dans lequel, elle a exprimé son refus de cette augmentation, appelant le gouvernement à ne pas la faire endosser par le consommateur.

Elle a fait remarquer que le lait est un produit de consommation de base pour les ménages tunisiens dont, le pouvoir d’achat s’est particulièrement, dégradé ces derniers temps.

Commentaires:

Commentez...