Cinq enfants tunisiens bloqués en Libye, rapatriés en Tunisie

Cinq enfants et trois femmes tunisiens, tous des membres de famille d’anciens combattants de Daech en Libye, ont été remis aux autorités tunisiennes, ce jeudi 11 mars 2021, a annoncé le chef de l’Observatoire tunisien des droits de l’homme, Mustapha Abdelkebir.

Il s’agit d’enfants et d’épouses de combattants de l’Etat islamique, emprisonnés en Libye et rapatriés en Tunisie via le poste frontalier de Ras Jedir, a-t-il indiqué sur les ondes de Mosaique fm.

Ce processus de rapatriement s’inscrit dans le cadre de la régularisation de la situation des familles tunisiennes bloquées dans les prisons libyennes sachant qu’environ 36 enfants sont toujours bloqués en Libye.

Depuis de nombreux mois, les enfants des terroristes restent un sujet oublié par les autorités tunisiennes. Alors qu’en Libye, les efforts se multiplient pour le rapatriement des mineurs tunisiens dont les parents djihadistes sont morts, en Syrie, l’affaire est un peu plus compliquée…

L’organisation Human Rights Watch estime d’ailleurs que la Tunisie tarde à faciliter le retour des enfants tunisiens et qui sont actuellement détenus sans inculpation dans des prisons ou des camps mis en place pour les familles de membres de l’État islamique. La plupart de ces enfants sont détenus avec leur mère.

HWR pointe du doigt ce rechignement de la part des autorités tunisiennes tout en faisant un constat détaillé de la situation de ces enfants. L’organisation note ainsi que « les mères de ces enfants sont dans des cellules de prison surpeuplées en Libye ou dans des camps de tentes au nord-est de la Syrie, où règnent de graves pénuries de nourriture, vêtements et médicaments ».

Commentaires:

Commentez...