L’affaire des vaccins offerts, un scandale d’Etat selon le président de la commission de la santé

Le chef de la commission de la santé de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Ayachi Zamal, a qualifié l’affaire des vaccins offerts à la présidence de la République de scandale d’Etat.

Ce scandale résulte, selon lui, d’une confusion au niveau de la communication présidentielle et d’une mauvaise gestion du problème par l’entourage du président de la République.

Zammel, qui était l’invité de la matinale de Shems fm, a ajouté qu’il s’attendait à ce que le président de la République soit plus clair et transparent avec les Tunisiens, considérant que le problème de la vaccination qui a fait surface reflète une grande confusion d’autant plus que Carthage n’a pas fourni les clarifications nécessaires à temps.

Il a souligné que le conseiller diplomatique de Kais Saied avait révélé hier que le vaccin reçu par la présidence est le vaccin chinois, qui n’a pas encore obtenu d’autorisation de mise sur le marché tunisien critiquant le discours du chef de l’Etat qui a évoqué des « mensonges ».

« Même le ministre de la Santé a confirmé que les doses de vaccination avaient été reçues le 28 octobre », ajoute-il.

Commentaires:

Commentez...