« Des parties ont bien reçu discrètement le vaccin ! », insiste le chef de la commission anti-corruption

Le président de la commission de la réforme administrative, de la gouvernance et de la lutte contre la corruption, Badreddine Gammoudi, a déclaré que des vaccinations, autres que celles obtenues par la présidence de la République, avaient été reçues et que d’autres parties en avaient bénéficié.

Des quantités de vaccins contre le Coronavirus sont entrées en Tunisie confirme-t-il à la chaine Watania, dont certaines ont été reçues par la présidence de la République et renvoyées à la direction de la santé militaire, alors que le reste du lot a été transféré vers « d’autres parties ».

Gammoudi a estimé que le fait que la vaccination soit monopolisée est une question dangereuse qui nécessite un suivi.

Posted by ‎بــــدر الـــدين ڨـــمـــودي عضو مجلس النواب – الصـفـحة الرسـمـية‎ on Monday, 1 March 2021

Rappelons que le député et président de la commission parlementaire de lutte contre la corruption a confirmé, dimanche, que le vaccin anti-Coronavirus était arrivé depuis un certain temps d’un pays du Golfe en Tunisie et a été distribué aux hauts fonctionnaires, aux politiciens et aux responsables sécuritaires.

Chose qui a été confirmée par le député Yassin Ayari qui a fait savoir que l’ambassadeur des Émirats arabes unis en Tunisie avait informé les diplomates tunisiens que son pays avait présenté un cadeau à la présidence de la république sous la forme de 100 doses de vaccin.

En réponse, la présidence de la République a affirmé qu’un don des  Emirats Arabes Unis consistant en mille doses de vaccin pour 500 personnes a été envoyé à Carthage, notant que le don avait été remis à la direction militaire de la santé.

Une réponse est également parvenue du Bardo, où la présidence du Parlement a assuré que Rached Ghannouchi n’a pas reçu de vaccin.

Commentaires:

Commentez...