Aucun protestataire n’est décédé, assure le ministère de l’Intérieur

Le ministère de l’Intérieur a démenti le décès d’un jeune originaire de la ville de Sbeitla après son agression par des unités sécuritaires lors des récents événements.

Dans un communiqué publié ce mercredi 20 janvier 2021, il a précisé que l’intéressé reçoit les soins nécessaires dans un hôpital du gouvernorat de Sousse, ajoutant qu’il n’a pas été prouvé à ce jour que sa blessure résultait de une exposition à un tir de lacrymogène.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les dessous de l’incident en coordination avec le parquet, précise le ministère qui a appelé à éviter les fausses nouvelles circulant sur les réseaux sociaux et de s’assurer de leur véracité auprès des sources officielles.

Commentaires:

Commentez...