Mechichi : « Pas question de semer le chaos en Tunisie ! »

Le chef du gouvernement Hichem Mechichi a enfin brisé le silence face derniers événements sécuritaires et aux mouvement et troubles sociaux.

Lors d’une réunion avec des responsables sécuritaires, Hichem Mechichi a condamné vigoureusement les actes de pillage affirmant que la loi sera appliquée à tous. « Ces troubles nocturnes ne sont pas innocentes, il n’est pas question de semer la chaos en Tunisie », a-t-il affirmé, cité par un communiqué de la Kasbah.

Le chef du gouvernement a également condamné les appels, sur les réseaux sociaux, à s’attaquer aux institutions constitutionnelles de l’Etat. Pour Hichem Mechichi les actes de vandalisme et de pillage n’ont rien à voir avec les mouvements sociaux pacifiques.

Les dernières émeutes qui ont été observées durant ces quatre dernières nuits interpellent plus d’un. Entre diabolisation d’une jeunesse en colère et actes de vandalisme à dénoncer, les analyses pour comprendre ces mouvements sociaux nocturnes divergent.

En tout cas, plusieurs arrestations ont été effectuées sur fond de ces émeutes observées notamment à Cité Ettadhamen, à Zahrouni, Intilaka, et dans d’autres gouvernorats. Au moins dix policiers ont été également blessés alors que des centaines de pneus ont été saisis.

Commentaires:

Commentez...